• Euskara
  • Français
  • Etxeko hondakinen eta antzekoen murrizketa, bereizketa eta balioztatzearendako Sindikatu Mixtoa
    Le logo du pôle Bidexka

    Plateforme de valorisation et de stockage des déchets inertes

    Située sur la commune d’Urrugne, au lieu-dit « La Croix des Bouquets », Bidexka est une plateforme de valorisation et de stockage des déchets inertes, c’est-à-dire des déchets produits par les activités du bâtiment (construction et démolition) et des travaux publics.

    Motivée par le constat d’une pénurie d’équipements de valorisation et de traitement des déchets inertes dans le département des Pyrénées Atlantiques, la mise en place de ce nouveau pôle est également une solution pour limiter les dépôts sauvages et les décharges illégales.

    Les déchets traités au sein de Bidexka proviendront principalement des chantiers de la Côte Sud du Pays Basque, dans un rayon de 15 à 20 km des lieux de production afin d’optimiser les coûts d’évacuation.

    La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte impose de valoriser sous forme matière 70% des déchets du bâtiment et des travaux publics d’ici 2020.

    D’une superficie totale de plus de 8 hectares, le pôle Bidexka accueillera deux types d’activités de traitement des déchets inertes :

    – la valorisation des déchets inertes accueillis pour favoriser leur réemploi pour d’autres usages,
    – le stockage des déchets ultimes, c’est-à-dire non valorisables.

    Cette nouvelle plateforme, classée ISDI (Installation de Stockage de Déchets Inertes) accueillera près de 72 000 tonnes de déchets inertes par an pour une durée d’exploitation fixée à 10 ans par arrêté préfectoral.

    Les risques et nuisances

    Suite à l’analyse des études mesurant précisément les risques et dangers de l’activité prévue sur le site de Bidexka, il a été établi que celle-ci ne représente pas de risque pour la population ou l’environnement.

    Les nuisances estimées seront quant à elles largement limitées :

    Le bruit

    La fréquence et la durée d’utilisation de l’unité de broyage/concassage/criblage (1 jours / mois) ne sont pas suffisamment significatives pour provoquer un impact sonore,

    La poussière

    La nature des déchets accueillis au sein du pôle Bidexka n’est pas propices aux envols vers le voisinage. De plus, llors des journées dites “sèches”, un arrosage des pistes de circulation est prévu afin de limiter l’émission des poussières lors de la circulation des camions sur site,

    Pollution des eaux

    Aucun rejet dangereux n’est effectué sur site et une surveillance de la qualité des eaux pluviales est réalisée sur site conformément à la réglementation,

    Le trafic routier

    La circulation quotidienne estimée représente moins de 1% du trafic de la RD810 (soit une dizaine de camions par jour).

    Focus sur les déchets inertes

    Un déchet inerte se définit comme : “Tout déchet qui ne subit aucune modification physique, chimique ou biologique importantes, qui ne se décompose pas, ne brûle pas, ne produit aucune réaction physique ou chimique, n’est pas biodégradable et ne détériore pas les matières avec lesquelles il entre en contact d’une manière susceptible d’entraîner des atteintes à l’environnement ou à la santé humaine”.

    Il s’agit de déchets produits par les activités du bâtiment (construction et démolition) et des travaux publics tels que :
    – les gravats,
    – le béton,
    – les briques,
    – les tuiles,
    – les céramiques et autres morceaux de carrelage
    – les vitrages,
    – les matériaux bitumineux sans goudron,
    – les terres et pierres (y compris les déblais hors terre végétale)

    LES ACTIVITÉS DE BIDEXKA

    #1 La valorisation des déchets inertes

    #2 Le stockage

    La valorisation des déchets inertes au sein de Bidexka repose sur une unité de broyage-concassage-criblage dont le fonctionnement, estimé à 1 jour/mois, permet le recyclage des déchets inertes et la création de nouveaux matériaux, tels que des granulats, destinés aux autres activités de construction et de travaux publics

    Le stockage des déchets au sein de Bidexka concerne quant à lui les déchets inertes dits “ultimes” c’est-à-dire non valorisables, que sont notamment les terres de déblais.
    Étant classifié ICPE (Installation Classée Protection de l’Environnement) , cette activité de stockage est surveillée et contrôlée à la fois par le syndicat Bil Ta Garbi et par l’État

    LES MESURES COMPENSATOIRES POUR LA CONSTRUCTION DE BIDEXKA

    Afin de maîtriser l’impact du projet sur le milieu naturel et de garantir la préservation et l’équilibre écologique des espèces végétales et animales présentes sur site, des mesures de compensation ont été mises en place parmi lesquelles :

    • La mise en place d’un protocole de sauvegarde, par les équipes du syndicat avec les appuis techniques du Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques et du Jardin Botanique Littoral de Saint Jean de Luz, de 2 plantes endémiques rares et protégées au niveau national : le grémil prostré et le séneçon de Bayonne.
      Les populations de ces deux espèces végétales, recensées sur le site avant de début des travaux, ont fait l’objet d’un transfert vers d’autres sites protégés.
    • La plantation de plusieurs dizaines d’arbres sur la commune d’Urrugne afin de compenser l’abattage des arbres sur le lieu de construction du nouveau pôle Bidexka
    • La capture et le transfert, dans une mare proche et spécialement aménagée pour eux, des amphibiens présents sur site.
    • L’installation de nichoirs, dans les environs de Bidexka, destinés à accueillir les chauves souris présentes sur le site

    Plateforme documentaire

     

     

     

     

    Téléchargez les documents Bil Ta Garbi (guides, rapports annuels…)